20200112_213054

 

  Quand le commissaire Franck Sharko débarque sur la scène de crime où Martine Prieure a été assassinée, il se dit qu'il a un sacré problème sur les bras. Car le mot assassiné ne rend pas justice à ce qu'a subi la victime, torturée pendant des heures, suspendue par des crochets enfoncés dans la peau, tailladée puis décapitée, sa fin fut loin d'être paisible.

  De plus, l'assassin est un joueur, d'indices en appels téléphoniques, il s'amuse à balader Sharko et ses hommes alors que les meurtres se poursuivent.

  Malgré la disparition de sa femme qui le met au supplice depuis plusieurs mois, le commissaire va devoir plonger dans le monde sadomasochiste, du sexe hardcore et des snuff movies pour espérer arrêter le meutrier, cet être sans visage qui hante ses rêves.

 

  Première enquête de Franck Sharko et premier livre papier de Franck Thilliez ( je précise car son tout premier roman, Conscience animale, a été publié sur Internet), l'auteur n'y va pas avec le dos de la cuillère dans la torture et l'hémoglobine. Il nous plonge dans un univers glauque et malsain à la suite de son commissaire (devenu une référence depuis cette première aventure), flic coriace et opinâtre mais torturé par la disparition mystérieuse de sa femme.

  Avec sa plume érudite, Franck Thilliez mène d'une main de maître l'intrigue, le suspense et même l'action, car Sharko sait très bien jouer de ses poings, mais, malgré tout, j'ai deviné assez rapidement l'identité du coupable.

  Il n'en reste pas moins que ce livre est tout à fait plaisant à lire et que je ne tarderai pas à découvrir les autres enquêtes de Franck Sharko.