20190516_203236

 

  Lorsque le corps affreusement mutilé du gosse Frank Peterson est retrouvé, un sentiment d'horreur et une soif de justice légitimes s'emparent de la petite ville de Flint City.

  Qui ? Qui est l'horrible monstre qui a pu infliger un tel supplice à ce pauvre gamin ?

  Très vite, les témoignages et les indices recueillis par la police ne laissent aucun doute quant à l'identité de l'assassin : Terry Maitland, l'un des habitants les plus respectés de la ville, marié et père de deux fillettes, professeur d'anglais et entraineur de l'équipe local de baseball junior. Pourtant, ce dernier affirme ne pas avoir été présent au moments des faits et des collègues sont prêts à jurer que Terry Maitland était avec eux quand l'enfant s'est fait assassiner. Cependant, l'ADN du suspect est sur la victime, alors comment ?

  L'inspecteur Ralph Anderson qui a ordonné l'arrestation a soudain un doute, peut-être sont-ils allés trop vite en besogne. Et si Maitland était innocent malgré les preuves accablantes qui peuvent l'envoyer directement dans le couloir de la mort.

  Anderson va poursuivre son enquête qui va mettre son esprit rationnel à rude épreuve.

 

  C'est toujours un moment exaltant et excitant quand le maître Stephen King sort un nouveau livre.

  Après la trilogie de Mr Mercedes, on pensait qu'il allait poursuivre dans le registre du polar pour nous offrir un nouveau roman noir, mais que nenni ! L'outsider commence effectivement comme un polar avec son crime atroce, son enquête et son suspect au-dessus de tout soupçon. Mais au fil du roman, nous glissons imperceptiblement du genre policier au fantastique. Sacré Stephen, tu nous as bien eu ! 

  King, maître du suspense, maitrise avec brio ces deux genres ce qui donne un thriller fantastique d'excellente facture comme seul peut en faire le papa de Carrie, Shining, Christine, etc... Et comme c'est aussi un maître conteur, l'histoire nous happe et nous entraîne d'une affaire sordide de meurtre d'enfant aux monstres et légendes mexicaines. La cerise sur la gâteau est l'apparition d'un personnage de sa trilogie précédente, mais je vous en laisse la surprise.

  Une nouvelle fois et sans lassitude, carton plein pour ce nouveau Stephen King.